LA JANELA

J


les rythmes, les désordres, les langueurs, les sambas et les bannières de mes saisons au Brésil :
le récit d'autres carnavals


On s’y jette par la trajectoire familière qui prend l’autoroute ‘rouge’, jusqu’à l’île qu’est la cité universitaire.
Là-bas, il y a eu les saisons de l’incendie, des eaux, des abandons, et, quand j’ai décidé de rester,
j’ai partagé les marches des foules en colère, j’ai vu des cariocas les hésitations, les déambulations,
et la certitude heureuse des rondes de samba.